Pompes à chaleur – Le soutien de l’État

L’État souhaite encore développer davantage le secteur de l’énergie renouvelable, un objectif poussé par la volonté de sortir de la dépendance au gaz russe.

Barbara Pompili, la ministre de la Transition énergétique, a annoncé le 15 mars la volonté des autorités à renforcer leur soutien à la filière des pompes à chaleur. En effet, cette solution de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire attire de plus en plus de français ces dernières années.

Depuis plusieurs années, l’État incite les ménages à installer une pompe à chaleur à travers les divers dispositifs d’aide à la transition énergétique (certificats d’économies d’énergie, MaPrimeRénov’, éco-prêt à taux zéro, etc.) et aussi à travers la législation (la réglementation environnementale 2020 incitant au déploiement d’un tel appareil).

Depuis le 15 mars 2020, un tel soutien se renforce encore davantage avec l’augmentation du montant de MaPrimeRénov’ à 1 000 € servant à encourager les ménages à remplacer leur chaudière au gaz ou au fioul en chaudière biomasse ou en PAC. La particularité de ces nouveaux systèmes de chauffage est qu’ils sont économiques et écologiques, étant donné qu’ils ne se servent que d’une source d’énergie renouvelable.

Source : hvac-intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *