Montceau-les-Mines va verdir son réseau de chaleur

L’hôpital de la ville, initialement alimenté par un réseau vapeur aérien haute pression, va bénéficier d’un nouveau réseau enterré basse pression augmentant la part d’énergies renouvelables.

Nouvelle étape vertueuse pour le réseau de chaleur urbain de Montceau-les-Mines. Mercredi 23 février, la maire de la ville et le président de Moncia, filiale d’Engie Solutions chargée de l’exploitation du réseau de chaleur, ont signé un avenant destiné à poursuivre la transformation de l’installation. Dès 2023, l’hôpital Jean Bouveri bénéficiera lui aussi du nouveau réseau enterré basse pression.

Le bâtiment public était alimenté depuis 1955 par un réseau vapeur aérien haute pression dédié de quatre kilomètres.  » Cette technologie désormais dépassée engendrait une importante déperdition d’énergie tout en nécessitant l’utilisation de gaz  » confie Engie Solutions. Le réseau aérien va donc être remplacé par un nouveau réseau enterré basse pression à horizon 2023. Une fois mise en service, cette technologie déjà déployée sur le reste du réseau permettra de garantir une alimentation plus importante en énergies renouvelables.

Aujourd’hui, l’énergie du réseau est composée de 57 % de bois énergie, 6 % de cogénération et 37 % de gaz. Une fois l’opération terminée, le mix énergétique atteindra 60 % d’énergie renouvelable à base de biomasse et 22 % de cogénération, diminuant de près de 20 % l’utilisation de gaz.

Source : genieclimatique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *