dimanche , 9 décembre 2018
Accueil » Événements » SIFAC, le Salon International du Froid, de l’Air Conditionné et du Chauffage devient CIFAC
SIFAC, le Salon International du Froid, de l’Air Conditionné et du Chauffage devient CIFAC

SIFAC, le Salon International du Froid, de l’Air Conditionné et du Chauffage devient CIFAC

D’un salon à un congrès: qu’est-ce qui a changé?

Le secteur du HVAC marocain jouit d’un essor particulier en ce sens que le pouvoir d’achat des marocains a connu une certaine évolution due à l’émergence d’une classe moyenne plus soucieuse de son confort et de son bienêtre. Cet intérêt et cette évolution des besoins des marocains se sont traduits par des actions d’achat (chauffage, climatiseur, réfrigérateurs, split…) pour le plus grand plaisir des professionnels du HVAC. Cependant, une des tares que ce secteur, au potentiel insoupçonnable, traine depuis fort longtemps, est l’absence voire l’inexistence d’un organisme, d’une autorité fédératrice de l’ensemble des acteurs directs et indirects du HVAC marocain. Ce dossier revient sur les raisons de la mutation plus que nécessaire opérée par le Salon International du Froid et de l’Air Conditionné (SIFAC) qui devient le Congrès International du Froid et de l’Air Conditionné (CIFAC). Décryptage…

E n effet, à ce jour, il n’y a pas encore une association ou une fédération regroupant tous les acteurs d’amont en aval de la filière. Ce constat a été admis de manière unanime dans nos différents entretiens avec les professionnels du secteur qui ne manquent jamais de saisir l’occasion pour déplorer cette limite qui entrave et impacte fortement le secteur. Lequel souffre d’une carence aigue en termes de représentativité. Aujourd’hui, il relève de l’impossible d’avoir une cartographie claire et exhaustive de l’ensemble des opérateurs du HVAC marocain sachant que la filière regroupe de grandes enseignes multinationales, des PME mais aussi un nombre considérable de TPE. Résultat: le secteur évolue à plusieurs vitesses d’une part une élite qui façonne les tendances et d’autre part, les moyennes et petites entreprises qui parviennent tant bien que mal à tirer leur épingle du jeu. Cette situation n’impliquerait-elle pas une attitude «va-t-en-guerre» de la part des plus faibles ou vice versa?

Il est donc prioritaire de chercher à regrouper l’ensemble de ces forces vives (installateurs, distributeurs, prescripteurs, fabricants…) au sein d’une entité de représentation afin de dresser une image claire et nette du secteur et dresser la trajectoire que ce dernier devra suivre pour des lendemains encore plus florissants.

De quoi cette instance de représentation estelle le nom?

«Travailler ensemble est la réussite», nous dit-on. Transposée dans le domaine du HVAC, cette assertion de Ford prend tout son sens. Il est temps que l’action des uns et autres puisse être mobilisée en un sens beaucoup plus large. La vision derrière cette réflexion se veut fédératrice et transcende les intérêts individuels qui doivent être mis de côtés et s’oriente davantage vers les besoins du secteur et des solutions à mettre en pratique pour le collectif. En d’autres termes, il est temps de favoriser la pensée collective et de dépasser les inté- rêts épars et individuels des uns et des autres. Et pour ce, l’idée de cette organisation dédiée au HVAC marocain est plus que pertinente.

En effet, cette autorité intra-professionnelle, regroupant en son sein toute la chaine de valeur du HVAC, (tous les corps de métiers compris) sera la mieux placée pour avoir une vision d’ensemble, autrement dit à 360° et dont l’action sera mobilisée dans une mesure impartiale avec l’unique souci de solutionner un problème lié au secteur. Ainsi, tous les maux qui gangrènent le HVAC marocain pourront être mis sur la table et débattus afin de trouver les meilleures solutions prenant en considération les différents besoins des uns et des autres. Aussi, une autre dimension à ne pas négliger: cette instance aurait toute légitimité de contrer ou encourager une mesure en ce sens qu’elle sera représentative et porteuse de voix qui sera sans nul doute, celles des opérateurs qu’elle représente.

Cela dit, il est clair que le HVAC marocain n’a pas encore relevé son pari le plus urgent : celui de la représentativité dans lequel réside son salut. Et pourtant ce ne sont pas des exemples qui manquent. Jouant un rôle central de sentinelle dédiée à ce secteur, le Magazine CFC Mag a initié le Salon International du Froid et de l’Air Conditionné (SIFAC) dans le but de répondre à un certain nombre de besoins. Cependant, après 5 éditions, conscient de la nécessité de gagner ce pari de la représentativité, CFC Mag innove en repensant et en réadaptant le concept de ce rendez-vous international dédié au secteur du HVAC dans le Royaume.

En effet, autrefois centré sur l’exposition, le SIFAC vient de muter et s’oriente dorénavant, vers un système deux en 1 avec toujours une galerie exposition mais davantage focalisé sur une confé- rence internationale avec des experts de renoms et des thématiques au cœur des besoins du HVAC marocain. Ce souci d’avoir un secteur HVAC florissant, uni et représenté a occasionné la naissance du Congrès International du Froid et de l’Air Conditionné (CIFAC) qui se veut expositions, échanges, débats, recommandations et catalyseur des énergies dans la mise en place d’une fé- dération, d’une association bref d’une entité prônant la mutualisation des synergies.

CIFAC : aux débuts d’une nouvelle ère pour le HVAC marocain

Avec ce nouveau concept, les organisateurs du CIFAC espèrent réunir fabricants, installateurs, distributeurs, prescripteurs et clients finaux sous le même toit dans le but de converser, d’échanger, de partager les expériences. Ainsi, cette première expérience permettra-t-elle de mettre plus en évidence le besoin urgent de se retrousser les manches et de s’unir pour plus d’efficacité dans l’action. A cette occasion, les intervenants devront partager leur vision d’avenir du marché marocain tout en jetant un regard sur l’état de santé du secteur, ses leaders ainsi que leurs produits, suite aux récentes avancées que connait le secteur du HVAC.

Cette plateforme unique d’échange au cœur des enjeux et défis du secteur cherche à se positionner comme un tremplin qui mènera l’ensemble des parties prenantes à l’union et la fédération de leurs actions. Autrement dit, participer à l’introduction de cette nouvelle ère : celle de l’union fait la force. En ce sens, un programme scientifique riche composé d’institutionnels, de donneurs d’ordres, de professionnels du HVAC, de prescripteurs… sera proposé aux quelques 500 professionnels qui assisteront à cette première édition du CIFAC. A l’issue de cette journée de ré- flexion, CFC Mag, reprenant l’ensemble des recommandations faites, sera mis à la disposition de tous les participants et aux opé- rateurs du domaine HVAC dans le Royaume. Cela dit, le CIFAC, porté par la revue CFC Mag, se positionne d’ores et déjà comme écho sonore du HVAC marocain.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Be In Com
loading