dimanche , 9 décembre 2018
Accueil » Chauffage » Tout n’est pas «écolo» dans le solaire thermique
Tout n’est pas «écolo» dans le solaire thermique

Tout n’est pas «écolo» dans le solaire thermique

Avec l’avènement du changement climatique et la menace d’extinction qui pèse sur le destin des énergies fossiles, plusieurs pays ont compris que la seule solution alternative d’une probable crise économique reste l’exploitation des énergies renouvelables. A ce juste titre de solution alternative, le solaire représente l’une des énergies les plus utilisées ces derniers temps. Ainsi, de multiples projets de méga-centrales naissent et remettent au goût du jour le solaire thermique. Ecologique et moins couteux, le solaire thermique regorge d’innombrables avantages qui font son succès. Mais, cette énergie n’est pas sans inconvénients. Quels sont les avantages et quels sont les inconvénients?

Actuellement, le solaire thermique est devenu la solution miracle que plusieurs pays notamment ceux du sud, utilisent pour remé- dier aux problèmes liés à l’électricité. Cette source aiguillonne des besoins colossaux du fait de sa double réputation écologique et économique. Ainsi, depuis quelques années la source renouvelable est devenue l’énergie la plus utilisée au détriment des énergies fossiles très polluantes. Le rayonnement solaire est une source énergétique convertible en énergie thermique grâce à des capteurs vitrés qui transfèrent la chaleur solaire à des absorbeurs métalliques. Ces absorbeurs réchauffent par la suite un réseau de tuyaux de cuivre où circule un fluide caloporteur, destiné à diffuser l’énergie. Quels sont ces avantages?

Nombreux sont les avantages que le solaire thermique procure. Mais à cette liste quasi infinie d’avantages, on peut limiter notre constat sur le fait que le solaire thermique est une énergie renouvelable et bon marché. Il assure également une couverture de tous les besoins énergétiques que ce soit pour le chauffage, l’eau-chaude ou encore l’électricité.

Quelques avantages de l’utilisation du solaire thermique

Il va sans dire que le solaire thermique est à 100% une source énergétique renouvelable, inépuisable et gratuite qui ne risque pas la pénurie et ne subit pas de fluctuations de prix à l’image des énergies fossiles. Généralement, elle s’accompagne d’une technologie et d’une main-d’œuvre facile. De plus, une fois que les panneaux sont installés, l’énergie devient gratuite. Mais plus que cela, l’installation d’un capteur solaire thermique peut avoir une durée de vie de 20 ans, et dans la plupart des cas les fabricants proposent une garantie de 10 ans, ce qui n’est pas toujours le cas pour d’autres énergies, même renouvelables.

Un autre atout de l’utilisation de l’énergie solaire, est son aspect d’eco-responsabilité vu que cela permet non seulement d’économiser mais aussi de diminuer de façon significative les émissions des gaz à effet de serre. Mais ce n’est pas tout, le solaire thermique assure une couverture des besoins en chauffage, en eau-chaude et en électricité. Avec l’avènement des panneaux aerovoltaïques, on peut désormais produire de l’électricité en même temps que chauffer notre habitat et notre eau. En effet, ces panneaux sont équipés d’un système de récupération de chaleur et produisent de l’électricité.

Chose qui occasionne une meilleure rentabilité. Mais cette rentabilité est plus profitable pour ceux qui sont dans des zones plus ensoleillées. Grâce au positionnement des panneaux, le solaire thermique peut couvrir jusqu’à 50% des besoins en chauffage et 70% de la demande en eau chaude grâce aux panneaux solaires thermiques. Cependant, il est aussi important de savoir que le solaire thermique n’est pas sans inconvénients. Utiliser une telle source, c’est aussi accepté de vivre ses phases de faiblesses.

Quelques inconvénients de l’utilisation du solaire thermique

Le solaire thermique est fortement tributaire du degré d’ensoleillement qui varie selon les régions et les saisons. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le rendement de cette énergie solaire va baisser l’hiver vu que le rayonnement solaire va être moins intense et moins long qu’en été ; d’où la nécessité dans certains cas de recourir à un investissement supplémentaire d’un chauffage d’appoint pour stocker cette énergie en prévision des périodes non ensoleillées.

Autre inconvénient, le solaire thermique est une énergie diffuse. La puissance disponible est relativement limitée par rapport à l’unité de surface. Elle devient donc restreinte et ne couvre pas à 100% les besoins thermiques. Voilà pourquoi elle est complétée par une énergie d’appoint, souvent le gaz ou l’électricité. De plus, certains panneaux sont très sensibles et peuvent être endommagés par certaines conditions météorologiques. Cependant, on ne peut faire fi d’un autre inconvénient qui n’est point des moindres. La portée écologique de cette source. Jusqu’où, cette source est-elle non polluante?

Il est clair que si l’on ne parle que de la source d’énergie elle-même, le solaire thermique reste une énergie renouvelable et propre. Sauf que les panneaux solaires où sont placés les capteurs renferment des composants toxiques, notamment le cuivre quand bien même limités. Il faut savoir donc que pour transformer cette énergie, on utilise des composants polluants et toxiques qui peuvent avoir des impacts négatifs sur l’environnement et même sur l’être humain.

Be In Com
loading