dimanche , 9 décembre 2018
Accueil » Innovations » Le frigo du désert: Quand le passé vient secourir le présent
Le frigo du désert: Quand le passé vient secourir le présent

Le frigo du désert: Quand le passé vient secourir le présent

Les temps modernes avec leur arsenal technologique ont très souvent occulté le génie des temps traditionnels. Pourtant, le passé est une mine d’or d’idées et d’expériences. En l’absence de la technologie moderne ultra sophistiquée, l’homme traditionnel arrivait pourtant à réaliser des prouesses pour vivre. C’est ce que beaucoup de chercheurs ont compris en décidant de réinterroger le passé pour changer le présent. A cet effet, l’exemple de la conservation des aliments au passé devient inspirateur. C’est dans ce sillage que rentre la prouesse des frigos écologiques inspirés du passé.

L ’époque moderne dans laquelle nous vivons, avec ses inventions qui naissent comme des champignons, a effacé de notre mémoire les méthodes les plus élémentaires de conservation des aliments. Pourtant, le passé est rempli par des tours de force. L’exemple du «POT ZEER» qui aurait des origines égyptiennes est très illustratif.

Une inspiration du passé pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique!

En effet, ces sortes de glacières sont inspirées d’un système très ancien utilisé sur le continent dont on trouve trace jusque dans l’Égypte ancienne. En outre les raisons de cette réinvention sont nombreuses, mais on ne peut manquer d’en citer deux. La pauvreté et le changement climatique. Parce qu’elles sont pauvres, beaucoup de populations victimes de la mondialisation se retrouvent coincées par un système économique qui les détruisent. Sans électricité, ces populations vivent difficilement. A cela viennent s’ajouter les impacts des frigos et de la consommation élevée d’électricité sur l’environnement. C’est dans ce double constat que trouve toute la noblesse de cette prouesse écologique.

Donc, ce frigo écologique est conçu pour économiser les ressources de ces populations pauvres mais également pour lutter contre le changement climatique.

Le frigo du désert: une alternative écologique

Communément appelé frigo du désert, le «Pot Zeer» est un moyen écologique de conservation des fruits et légumes. Non seulement il est une alternative naturelle au réfrigérateur mais aussi permet des économies en énergie et en argent.

Conserver des aliments au frais sans électricité, c’est le principe du frigo du désert. En effet, il s’agit du principe de thermodynamique. Il s’agit donc de mettre les aliments dans un pot d’argile, qui est luimême placé dans un autre pot plus grand. Entre les deux on met du sable. Ensuite, on verse de l’eau froide sur le sable, en donnant à l’eau le temps de s’infiltrer dans la terre cuite. Et enfin, on place un chiffon trempé d’eau sur le dessus des pots. Cependant, Il est nécessaire de garder le frigo du désert dans un endroit sec et aéré, afin que l’eau puisse s’évaporer efficacement.

En effet, bien qu’étant inspirée par l’époque traditionnelle, cette prouesse doit sa vulgarisation au nigérian Mohammed Bah Abba. En effet, dans les années 1990, l’universitaire a étudié la conservation des aliments, en relation avec l’Intermediate Technology Development Group et l’Université Al Fashir. Il va réussir après de nombreux essais à développer l’efficacité du système de conservation des aliments par évaporation en plaçant le conteneur d’aliments au sein d’un plus grand pot. Et en remplissant l’intervalle entre les deux pots de sable humide. Depuis, d’autres s’en sont rajoutés à la liste telle que, la société Solaref qui produit de la glace sans aucune énergie électrique avec son frigo du désert ou la startup marocaine Go Energyless, créée par des jeunes étudiants qui commercialise à son tour, son frigo du désert fabriqué de façon artisanale et dénommé «Fresh’it».

Ces frigos peuvent contenir 12 kg de légumes et les expériences montrent que les tomates et les goyaves peuvent être conservées pendant 20 jours. Ils sont simples à utiliser et à comprendre et ont un avantage pour la santé, car aidant à maintenir la teneur en vitamines et en éléments nutritifs des légumes. Au-delà de ces avantages qui ne sont pas exhaustifs, on peut aussi noter l’aspect économique et écologique de ces frigos. En effet, un frigo ordinaire coûte environ 3000dhs (300€) et consomme en moyenne 250 kW par an et environ 8000dhs (800€) avec une consommation moyenne de 530 kW par an s’il est américain, là où le frigo du désert coûte environ 100dhs (10€) et ne consomme rien. La différence est écologiquement énorme!

Be In Com
loading