dimanche , 9 décembre 2018
Accueil » Le Mag » A l’interieur de… » La COPAG ou la success story de la plus grande coopérative agricole marocaine
La COPAG ou la success story de la plus grande coopérative agricole marocaine

La COPAG ou la success story de la plus grande coopérative agricole marocaine

Née d’une volonté commune de la part de quelques producteurs d’agrumes animés par l’ambition de se regrouper en coopérative pour constituer une entité forte, la COPAG a réussi le pari de ses fondateurs. L’ambition était donc de taille et les résultats l’ont bien confrmée. D’une petite coopérative à un ornement national du Maroc à la vitesse effrénée d’un modèle d’intégration unique, la COPAG a carrément révolutionné le tissu économique marocain.

L ’environnement était propice et toutes les conditions étaient réunies pour exporter des produits à l’étranger. Outre la refonte de l’OCE et la libéralisation des exportations, le Maroc bénéficie aussi d’un climat qui favorise sa culture d’agrumes. Voici les avantages concurrentiels qui poussaient les producteurs d’agrumes à faire de l’exportation une opportunité. La nécessité de travailler en synergie dans une symbiocratie des efforts et une fédération des moyens s’est très vite imposée. Chose qui a porté ses fruits, les chiffres n’en disent pas moins.

La Coopérative œuvre dans 6 domaines d’activités et compte en son actif 14000 producteurs. Elle fait travailler plus de 5 300 employés et crée environ 50 000 emplois indirects avec 108 adhérents particuliers. La COPAG fait 72 coopératives dont 3 féminines. Des chiffres qui fondent toutes les lettres noblesse de la Coopération.

Une mission, des valeurs et une vision qui légitiment ses lettres de noblesse

Depuis sa création en 1987, La Coopérative Agricole s’arrose d’une noble mission accompagnée par des valeurs sûres et d’une vision claire. En effet, pour arriver à une création et une pérennisation des conditions de développement d’une agriculture efficiente, profitable et créatrice de valeurs, cela exige beaucoup de maturité et la coopérative a très vite compris cela.

Cette success story de coopérative a su fonder son histoire sur une base solide de modèle d’intégration. Elle s’est tout au début donnée la mission d’Intégrer tous les maillons de la chaîne de valeur du producteur au consommateur. Mais ces missions ne s’arrêtent pas là.

Dans une démarche de durabilité, l’entreprise s’estampille aussi d’une mission d’accompagnement des producteurs pour gagner en qualité et en productivité selon des modes durables. Le développement humain et le profil-client sont tout aussi des maillons forts qui font la noblesse des missions de la coopérative.

Mais pour arriver à accomplir ses missions il faut toute une philosophie de travail basée sur des valeurs fondamentales et sûres. La COPAG est le fruit de ses valeurs fondatrices. En effet, la coopérative reste très forte grâce à ses valeurs de créativité. L’intégrité, la méritocratie, l’engagement sur la qualité, l’engagement de performances, la transparence et la solidarité, autant de valeurs qui fondent sa philosophie de travail et honore sa vision : celle de Contribuer à l’émergence d’une agriculture prospère, durable et servant le développement humain, au bénéfice de tous les consommateurs. Cependant nul besoin d’une analyse rétrospective pour s’illuminer des missions et valeurs faisant la grandeur de la coopération, il suffit tout simplement de regarder aujourd’hui les chiffres qui gravitent autour des activités de la plus grande coopé- rative agricole du Royaume.

De l’exportation d’agrumes à la production de lait, la COPAG élargit ses activités

Doublée d’une double casquette de producteur et d’exportateur d’agrumes, la COPAG assoit sa puissance sur une diversification de ses produits de la production d’agrumes, la COPAG devient le deuxième acteur laitier du Maroc. Aujourd’hui, le segment agrumes compte plus de 6 700 hectares pour une production estimée à plus de 120 000 tonnes par an. Quant à celui des primeurs, celui-ci s’étend sur plus de 500 hectares et génère une production estimée à plus de 40 000 tonnes par an. Enfin arrive le cheptel qui fait 89 000 bovins dont 60 000 vaches laitières pour 280 000 tonnes de lait par an produit. Des chiffres énormes c’est le moins qu’on puisse dire. Puisqu’ils font de la COPAG la première coopérative du Maroc, le deuxième acteur laitier du marché, un membre du top 5 de l’industrie agroalimentaire et un membre du top 40 des plus grandes entreprises du Maroc. Un gigantisme qui exige sa présence étendue sur tout le territoire national avec 46 000 points de vente, et 15 agences commerciales.

Cependant, une telle activité économique, est souvent liée à des impacts environnementaux. Etant dans le secteur agro-alimentaire, la COPAG s’est engagée à introduire dans toutes ses stratégies d’entreprises le respect de l’environnement.

La COPAG, l’entreprise citoyenne

Consciente de l’importance des dangers liés à la dégradation de la nature et de l’écosystème en générale qui peuvent avoir des répercussions sur ses activités, la COPAG développe beaucoup d’initiatives allant dans ce sens.

Ainsi, la généralisation de l’irrigation localisée, le pilotage de l’irrigation par un réseau de stations agro-météorologiques, l’épuration des eaux usées industrielles, l’adoption de la lutte intégrée dans la production végétale, le recyclage des déchets solides via la filière de valorisation agréée sont là autant d’actions qui té- moignent de la dimension citoyenne de l’entreprise.

Mais ce n’est pas tout, l’entreprise COPAG intègre aussi les énergies renouvelables dans ses processus de production. Dans le process industriel, la coopérative a adopté plusieurs projets dont a25 KW, le projet pilote chauffage thermo-solaire CSP 50 KW, le projet pilote froid solaire industriel 100 KW, le projet photovoltaïque 4 MW et le projet biogaz 5 MW. Des actions qui justifient et témoignent de la bonne foi de la coopérative dans la protection de l’environnement au-delà des profits…

Le saviez-vous ?

La COPAG est aussi une machine à conserver les aliments au frais

6 ans après sa création, en 1993, la coopérative s’est lancée dans la production artisanale de lait et yaourt sous la marque El Jaouda. L’industrialisation ne se fera qu’en 1999. Lait, yaourts, jus, flancs, fromage frais, résultats: 84 produits fabriqués grâce à une astucieuse stratégie de diversification.

Etant donc producteurs d’aliments qui nécessitent de la conservation au frais à savoir le lait, la viande et les jus, la COPAG est aussi une machine à conserver les produits au frais. Elle exporte la majorité de ses productions végétales (primeurs et agrumes). Une partie de cette production sert à fabriquer du jus d’orange destiné exclusivement au marché marocain. Son activité dans le domaine des productions animales (lait et viande rouge) est aussi destinée à ce marché

Ainsi, soucieuse d’assurer une livraison ponctuelle à tous ses clients, COPAG s’est dotée de moyens de transport modernes. Des camions équipés en rails pour les carcasses et sous froid positif et négatif avec une distribution qui ne s’opère qu’à partir de deux exigences à savoir la maîtrise de la chaîne de froid et L’hygiène et la traçabilité lors de l’acheminement des produits vers les clients.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Be In Com
loading